Pubalgie

La pubalgie est une douleur qui se situe entre les cuisses et le bas ventre, au niveau de l’insertion des branches du pubis. Elle apparaît à la contraction des muscles qui permettent de fermer les hanches, sur le mouvements d’ADDuction, elle peut être d’origine musculaire (ADDucteurs et ABDOminaux) et/ ou toucher la symphyse pubienne dans sa globalité.

Pour compenser un manque de stabilité au niveau du bassin, les abdominaux et les adducteurs jouent constamment sur contractions/étirements, c’est à ce moment là que des tensions se créent (prémices de douleurs à ce niveau).

C’est une pathologie qui concerne les sportifs, qui pratique un sport où un appui unilatéral est nécessaire, de ce fait, lors du déséquilibre d’un buteur, un cisaillement se crée au niveau de la symphyse pubienne.

Pubalgie sportif

La femme enceinte est aussi une cible idéale pour les pubalgies, du fait de l’élasticité due aux hormones, ainsi que des changements morphologiques et de contraintes incombées par le développement du bébé dans le ventre de sa maman.

Une pubalgie peut aussi être déclenchée par une inégalité de longueur de jambe, réelle (vous avez un segment jambier plus long d’un côté) ou fausse (de position par une dysfonction d’antériorisation d’un hémi-bassin).

Dans le cas d’une inégalité réelle de longueur de jambe il est nécessaire de faire un bilan podologique associé à un pangonogramme pour une pose de semelles orthopédiques.

 

Lorsque l’on a une lombalgie diagnostiquée, il ne faut pas stopper toutes les activités, au contraire, il faut maintenir un exercice, sans trop forcer, ni aller dans la douleur, il faut adapter vos mouvements, leur amplitudes… Des étirements sont, par exemple conseillés.

 

En Ostéopathie, nous nous concentrons sur un équilibrage du bassin afin de réduire les contraintes articulaires et musculaires de la zone douloureuse afin de lui redonner une mobilité et réduire l’inflammation. Il est aussi important de vérifier le bon fonctionnement des membres inférieurs et toute la zone viscérale.

Une fois le traitement curatif effectué et votre douleur complétement atténuée, il est essentiel de pratiquer un traitement Ostéopathique de fond. Mais le patient devra aussi effectuer des étirements (chez un kiné ou à la maison) qui permettront une amélioration nette de la symptomatologie et éviteront une récidive au premier effort un peu important.

Muscular system

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s